Débardage écologique

Une « Fleur » au bord de l’eau…Debardage 2014 047

Suite aux derniers évènements venteux de 2013, plusieurs arbres situés en rive droite de la rivière « Ambion », sur la commune de Maulévrier Sainte Gertrude sont tombés dans le lit de la rivière. Ces arbres ou grosses branches obstruent l’écoulement naturel de l’eau, créant ainsi ce que l’on appelle des embâcles.

Ces obstacles naturels ne sont pas pour autant tous systématiquement gênant. Il arrive que certains arbres soient conservés dans le lit de la rivière afin de diversifier les écoulements et les habitats, notamment piscicoles (caches pour les poissons…)

Lorsque ces embâcles deviennent menaçant pour la population ou risques de dégrader le cours d’eau, il est important d’agir sur le terrain.

C’est dans ce cadre précis, que l’Association Syndicale Autorisée de la St Gertrude – Ambion et la commune de Maulévrier Sainte Gertrude (propriétaire de la berge), avec l’appui technique du Syndicat Mixte des Bassins Versants Caux Seine, ont lancé une opération en régie d’entretien de l’Ambion.

La traction animale au service de l’hydro-écologie !

L’accès étant difficile pour des engins (tracteurs, pelles…), il a été décidé d’utiliser une technique ancestrale et écologique : le cheval de débardage.

C’est donc « Tulipe » jument Percheron appartenant à Jean François MANOURY (agent d’entretien à la commune de Maulévrier Sainte Gertrude, accompagné de son collègue Olivier MAZOT et Jean Pierre BABOIS (agent d’entretien des rivières), que le débardage se déroule le long de l’Ambion, sous la direction du technicien de rivière du Syndicat Mixte des Bassins Versants Caux Seine, Arnaud ROSAN.

Tulipe, jument percheron de 950 kg âgée de 7 ans, est capable de tracter jusqu’à deux fois son poids, soit prés de 2 tonnes. Son dressage et son expérience en débardage forestier lui permettent d’extraire facilement les gros morceaux de bois, parfois figés dans la vase, sans dégrader la berge et sans dérangement pour l’environnement (pollution, bruit…). Ce travail à l’ancienne, va ainsi permettre le bon déroulement de l’entretien de la rivière et de la berge qui présente encore quelques vestiges des anciennes tempêtes.

Ce type d’opération est donc réalisé dans le respect du bon équilibre des écosystèmes aquatiques afin de redonner au site, une valeur remarquable tant sur le plan hydro-écologique que sur les plans hydraulique et paysager.

Merci à Jean François MANOURY pour avoir mis à disposition de l’intérêt général sa jument et son savoir faire, en matière de débardage par traction animale. Et merci à Tulipe pour son courage et sa gentillesse…